a
Un parking sécurisé et gratuit est à votre disposition durant le temps de la location
 

Comment réparer une carrosserie de voiture

réparation carrosserie

Les dommages sur la carrosserie, et notamment à la peinture, sont souvent désagréables à voir. Et pourtant, ces dommages n’affectent que l’esthétique du véhicule. Cependant, selon la nature et l’ampleur des dommages, les réparer peut aussi être une opération coûteuse. Il faut savoir qu’en moyenne, peindre chaque partie de la carrosserie (porte, aileron, pare-chocs, capot…) coûte entre 100 et 150 euros. Mais pour ne pas paniquer, cela concerne généralement les grosses rayures et les bosses qui longent sur toute une partie. En revanche, pour les petits dommages, il est possible de les réparer soi-même. Toutefois, afin d’obtenir de bons résultats, il est nécessaire de bien s’équiper et de respecter soigneusement chaque étape. Voici les points essentiels.

Réparer soi-même les petits dommages sur la carrosserie

La réparation des dommages légers sur une carrosserie nécessite des notions de base en bricolage. En effet, il faut un certain doigté et de l’attention pour parvenir à réparer des petites rayures ou bosses. Pour cela, il faut évidemment bien s’équiper et disposer de toutes les fournitures nécessaires pour bien réaliser le travail. Cela part des outils de ponçage tels que les abrasifs. Les papiers abrasifs peuvent être choisis selon la tâche à accomplir. Il y a les papiers conçus pour un ponçage humide, et d’autres pour un ponçage sec. Ensuite, ils seront aussi choisis selon leur granulométrie. Les gros grains seront indiqués pour dégrossir les résidus importants, les grains moyens permettent d’enlever les petites imperfections, et les grains fins sont essentiels pour la finition. Un marteau peut aussi être utile pour remettre une bosse à niveau. Un mastic pour carrosserie de voiture sera aussi essentiel afin de compenser les creux et pour remettre une surface en état. Enfin, il ne faut pas oublier la peinture qui recouvrira la couche réparée.

Les étapes pour éliminer une rayure

Si on fait face à une rayure, il y aura alors quelques étapes à respecter pour remettre la peinture en état. Premièrement, on doit utiliser un chiffon et de l’eau savonnée pour nettoyer la surface à repeindre. Ensuite, avec un rouleau de papier ou de vieux journaux, on couvrira toutes les zones rattachées cette surface qu’on va repeindre pour empêcher la peinture de les atteindre. Cela concerne aussi les clignotants, le pare-chocs… Après, on doit ensuite tremper la zone rayée avec de l’eau. On utilisera alors un papier abrasif à grains fins, par exemple du P180. On poncera les rayures avec celui-ci pour lisser la surface. On doit poncer jusqu'à ce que la surface soit complètement lisse. Ensuite, on passera le même papier sur toute la partie à repeindre pour enlever la brillance de la peinture. Celle-ci doit être complètement mate. Enfin, il faut ensuite nettoyer la surface avec un chiffon humide et la sécher avec un autre chiffon sec.

Application de l’apprêt après préparation

Après cette étape de préparation, il faut ensuite appliquer l’apprêt à l’aide d’un pulvérisateur, et à environ 15 cm de distance. Après, on laisse cela sécher pendant environ 5 minutes, avant d’ajouter une autre couche. Après un autre temps de repos de 5 minutes, l'apprêt sera sec. Afin d’éliminer la rugosité de l’apprêt, on fera passer du papier de verre extra-fin du type P400 ou P500. Il faut ensuite nettoyer la surface à l’aide d’un nouveau chiffon sec inutilisé et entièrement propre. Après, il est temps de passer à l’application de la peinture. Pour ce faire, il faut appliquer celle-ci en des petits coups rapides. Si on applique des couleurs claires (blanc, jaune…), deux couches suffiront. Par ailleurs, pour les tons sombres (noir, bleu, marron…), il faut prévoir trois couches. Attention aussi à prévoir au moins 5 minutes d’intervalles entre l’application de chaque couche.

Glaçage de la carrosserie après la dernière couche de peinture

Après cette première étape de peinture, il faut aussi laisser le tout reposer pendant 10 minutes. Après ce délai, la peinture devrait avoir un aspect mat. C’est alors qu’on appliquera ensuite 2 couches de laque. L’application de chaque couche doit toujours respecter environ 5 minutes de temps d’attente. En attendant une heure après l’application de la laque, la face extérieure du vernis sera complètement sèche. Il est donc temps de retirer tout le papier qu’on a utilisé pour protéger les autres parties de la carrosserie. Cela dit, bien que cela puisse paraître, la laque appliquée ne sera complètement sec qu'après 24 heures. L'idéal est de ne pas déplacer la voiture pendant cette période et de ne pas la laver au cours des 5 prochains jours.

Remettre une bosse en état avec du mastic

Dans le cas d’une bosse, en plus de considérer ces étapes qui consistent à repeindre la carrosserie, il faut également prévoir d’autres éléments supplémentaires, tels que le marteau, et le mastic. Le marteau va permettre de remettre le creux à niveau, alors que le mastic va maquiller les plis et remettre la couche de revêtement en état. Les spécialistes recommandent toutefois l’utilisation d’un chalumeau sur la partie intérieure de la carrosserie et au niveau de la bosse pour rendre la tôle plus facile à dresser. On doit en même temps marteler la zone endommagée jusqu’à ce que le creux remonte à la surface. On appliquera ensuite sur cette zone le mastic pour masquer les imperfections, avant d’appliquer la peinture.